SÉGUR DE LA SANTÉ: les ostéopathes sont invités à s’exprimer !

Ne tardez pas, vous avez jusqu’au 22 juin !

Comme annoncé le 25 mai dernier lors du lancement du Ségur de la santé par Édouard Philippe, Premier ministre, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, le ministère des Solidarités et de la Santé ouvre une consultation en ligne à destination des professionnels. Celle-ci s’adresse aux soignants ainsi qu’à tous les personnels des établissements sanitaires et médico-sociaux, et aux professionnels exerçants en médecine de ville.

Ce questionnaire ainsi que les résultats des travaux du Comité Ségur national et des concertations dans les territoires, serviront à bâtir les fondations d’un système de santé encore plus moderne, plus résilient, plus innovant, plus souple et plus à l’écoute de ses professionnels, des usagers et des territoires.

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/segur-de-la-sante-consultation-en-ligne

 

Recommandations de bonnes pratiques UPO-Covid19: Continuité des soins ostéopathiques au sein des cabinets libéraux

Les coronavirus sont une famille de virus, qui provoquent des maladies allant d?un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-CoV ou le SRAS.
Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’OMS. La connaissance de ses modes de transmission impose des modifications de l’exercice libéral pour la prise en charge de patients suspectés de COVID-19 présentant les signes cliniques évocateurs.
En l?absence de tests massifs de la population, ces mesures de précaution se sont généralisées du fait de la particularité clinique du COVID-19 et du nombre de patients infectés et asymptomatiques.

L’essentiel
– Respecter les gestes barrières, mettre en place des mesures générales et spécifiques aux différentes pièces
(salle d’attente, de soin, etc.)
– Respecter une hygiène stricte (lavage des mains avant et après chaque consutlation, mise ou retrait du masque, etc.)
– Équipement adapté, notamment port du masque obligatoire pour le patient (peut être en tissu ou « grand public »)
et le professionnel (a minima masque chirurgical)
– Gérer ses déchets et son linge de façon securisée
– Auto-contrôler le bon suivi des recommandations et suivre leur évolution

Lire les Recommandations complètes de bonnes pratiques

Information COVID-19 et reprise de l’activité: de nouveaux symptômes chez les enfants.

Les instances hospitalières de M3C Necker ont lancé une alerte sur des symptômes inflammatoires graves sur des enfants malades ou non du Covid-19. Parmi ces symptômes, certains évoquent ceux de la Maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants. Il existe à ce jour très peu de cas ( 35 cas en région parisienne). Cependant, nous attirons votre attention pour la reprise éventuelle de vos consultations: la vigilance concernant ces nouveaux symptômes est de vigueur. En cas de suspicion, la conduite à tenir est de référer vers un médecin.

La SEROPP

Covid 19 – Recommandations de bonnes pratiques pour la reprise et la continuité des soins d’ostéopathie périnatale et pédiatrique en cabinets libéraux.

Pour une prise en charge sécuritaire en ostéopathie pédiatrique et périnatale, nous souhaitions ajouter des mesures supplémentaires aux recommandations déjà publiées (c.f. bas de page) : 

  • aucun jouet ou livre dans l’entièreté du cabinet (salle d’attente, pièce de travail),
  • un seul parent accompagnant l’enfant, avec ses propres jouets (2 à 3 maximum),
  • au début de chaque RDV, en accord avec le patient et son accompagnant, prendre leurs températures à l’aide d’un thermomètre sans contact (vous pouvez aussi prendre quotidiennement la vôtre par mesure de précaution)
  • port de visière ou de lunettes de protection impératif en supplément du masque :
    – tout au long de votre consultation avec les enfants, du nouveau-né au pré-adolescent
    (distance de moins d’un mètre entre le visage du patient et celui du praticien),
    – pour les mobilisations du haut du corps
    (rachis thoracique supérieur et cervical, crâne, face et articulé dentaire) pour les adolescents et les femmes en périnatalité.

Tous ces conseils et recommandations sont à adapter aux circonstances, et sont susceptibles d’évoluer au fil des recommandations des Autorités de Santé Publique.

Recommandations transmises par nos confrères Suisses et de L’Unité Pour l’Ostéopathie :

https://drive.switch.ch/index.php/s/iN8aYObngXUZN92?fbclid=IwAR3_PvyOiFBfuflGmCohOWSbGPf6rJN0ODu_Nv-qsdW7BAI1rlygTxWpy8I)

http://www.upo-federation-osteopathie.fr/wp-content/uploads/2020/04/RBP-Covid-19-V1.02.pdf

 

Etude sur le toucher/caresses et les interactions parents/nouveau-né de 0-3 mois

Dans cette étude, menée dans une maternité IHAB du Nord de l’Italie – relabellisée en 2018, la qualité et la quantité du toucher au moment de la naissance par la mère et le père ont été analysées, ainsi que les interactions entre le bébé et sa mère, à 3 mois de vie. Une étude menée antérieurement avait déjà montré que la qualité des comportements maternels (contacts oculaires, observation détaillée de l’enfant, commentaires sur le nouveau-né…) dans la période immédiate suivant la naissance pouvait être un prédicteur significatif d’un lien d’attachement « confiant » entre le bébé et sa mère, à 12 mois de vie de l’enfant (Britton, Grondwaldt & Britton 2001). Cependant, aucune étude n’avait été menée sur la qualité et la qualité du toucher conjoint par la mère et par le père de leur nouveau-né dans la période qui suit immédiatement la naissance, et le développement des processus d’attachement dans le temps – ici à 3 mois. Cette publication vient apporter des éléments quantitatifs et qualitatifs non encore observés et améliore notre compréhension de la construction des liens d’attachement parents-bébé, ainsi que de l’importance de la qualité du toucher.

Le toucher est universellement reconnu comme la forme de communication la plus fondamentale et la plus primaire. Il a été montré par exemple que les mères touchaient leur enfant entre 55 à 99% du temps d’interactions, en fonction des cultures. Les parents utilisent le toucher pour prendre soin, consoler ou apporter du confort à leur bébé, lui montrer leur amour et leur affection autant que pour lui apporter des soins quotidiens, le porter, l’étreindre, le baigner, l’habiller, ou encore le nourrir… Le système somesthésique est l’un des plus précoces à se former au cours de la gestation, et dès 6 semaines, l’embryon humain peut déjà percevoir et répondre à des stimulations tactiles qui restent omniprésentes dans l’utérus au cours du développement foetal. Le toucher va rester le moyen privilégié pour entrer en contact avec le nouveau-né après la naissance et sa qualité va induire chez le bébé des réactions diverses allant de l’apaisement jusqu’à la désorganisation comportementale. La qualité et la quantité du toucher a ainsi un impact déterminant sur le neurodéveloppement et sur les processus d’attachement (Mantis, Mercuri, Stack & Field 2019) (…)

Lire la suite

Source : www.co-naitre.net/

 

Kit transculturel sur le Covid à destination des enfants et des adolescents

Parce qu’il est nécessaire d’aider l’enfant à continuer  sa vie d’enfant, ce kit au format PDF avec des liens actifs a été réalisé  par les équipes du Professeure Marie Rose Moro pour les parents,  et leurs enfants  en cette période  de confinement.

Il est destiné à aider les parents à protéger leurs enfants pour qu’ils n’aient pas trop peur pendant cette période exceptionnelle.
Lire la suite

Source : transculturel.eu

Femmes victimes de violences conjugales

Accompagnement des personnes présentant un trouble autistique pendant le confinement

En raison de l’isolement, le confinement peut être très dur à vivre. Si les choses commencent à devenir très difficiles pour vous et que vous vous sentez déprimé ou angoissé, il est très important d’en parler. En savoir +

COVID-19 ET PÉRINATALITÉ

Modalités de prises en charges prodiguées par le réseau « Naître en Alsace » . Ces informations intéressent les professionnels de la périnatalité accueillant et/ ou conseillant des femmes enceintes ou allaitantes. La SEROPP vous remercie de relayer ces informations auprès des professionnels concernés. https://www.naitreenalsace.fr/covid-19-information-pour-les-professionnels-de-sante/