Assemblée générale SEROPP

Assemblée générale SEROPP le Jeudi 20 juin 2019 à PARIS à 19h
Les membres actifs 2018 sont invités à prendre date de cette réunion. La convocation et l’ordre du jour suivront par mail.

HYPOTONIE du NOURRISSON

Une étude, cas contrôle, destinée à comparer l’impact de la stimulation chez les nourrissons hypotoniques est en cours.

Le design de l’étude a été soumis et validé par un CPP. Il est proposé aux familles d’enfants de 4 mois à 24 mois d’âge corrigé et présentant une hypotonie non liée à une myopathie.

Il comprend deux visites pédiatriques (gratuites) et 3 consultations ostéopathiques (gratuites).

Les investigateurs sont le Pr Yannick Aujard, néonatologue, le Dr Silvia Romanello, neuro-pédiatre et les ostéopathes : Roselyne Lalauze-Pol, ancienne attachée et Séverine Lambert, attachée au service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital R. Debré

Justificatifs de la recherche

L’hypotonie de l’enfant est un symptôme non spécifique pouvant être présent dans de nombreuses affections. On distingue classiquement les causes centrales et les causes périphériques. Les causes centrales sont les plus fréquemment rencontrées (plus de 80% des cas). Il peut s’agir d’anomalie chromosomique ou génétique ; d’anomalies cérébrales acquises en rapport avec une souffrance périnatales ; de maladie métabolique, etc. Parfois aussi, il s’agit d’un retard simple du tonus qui survient en l’absence de toute anomalie neurologique et en l’absence d’atteinte musculaire congénitale.

En pratique, on distingue le tonus axial qui affecte le tonus du tronc et la posture, du périphérique. L’hypotonie s’accompagne le plus souvent d’un retard de développement moteur qui peut avoir des répercussions sur l’ensemble du développement de l’enfant ; de plus, la faible activité motrice de l’enfant induit fréquemment une moindre implication relationnelle parentale.

L’échelle de Denver II est la plus utilisée pout l’évaluer, elle comporte un module spécifique sur le développement postural.

Une prise en charge en psycho-motricité, en kinésithérapie, en rééducation, etc. peut être également associée à un traitement étiologique, s’il existe.

Ces dernières années, un traitement ostéopathique adapté est également régulièrement proposé dans des centres en disposant. Dans ce cadre, plus de 20 enfants âgés de 4 mois à 3 ans ont été filmés en début et en fin de consultation ostéopathique pédiatrique en service hospitalier (hôpital Robert Debré, paris) tout comme en cabinet libéral (espace Broussais). Ces enfants avaient une hypotonie axiale d’étiologie diverse (trisomie 21, syndrome de Prader-Willi, souffrance fœtale, cause non identifiée, etc.) Ces films montrent une amélioration immédiate et pérenne dans le temps du tonus axial et des compétences psychomotrices des enfants consultant pour hypotonie.

Pour les enfants diagnostiqués hypotoniques ayant une prise en charge psychomotricité, l’amélioration immédiate du tonus a été attestée par le soignant. Selon les dires des parents, l’interaction entre l’enfant et son milieu s’est également améliorée ; l’implication parentale est plus prégnante à la suite de cette prise en charge.

Dans leur article « Early Gait Development in Human Infants: Plasticity and Clinical Applications » Teulier et al montrent qu’étant donné la plasticité du tissu neurologique et celle des tissus musculo-squelettiques du petit enfant il est mportant de concevoir de nouvelles interventions précoces pour induire les mêmes processus de développement que chez le jeune enfant sain.

Les consultations en ostéopathie sont de plus en plus sollicitées notamment chez le petit enfant. Il s’agit en effet de technique non invasive qui, lorsqu’elles sont pratiquées par des professionnels formés et qualifiés sont sans danger. Plusieurs publications récentes dans le domaine de la périnatalité sont encourageantes.

Comme le propose l’article de Teulier et al, il parait important d’évaluer l’efficacité de ce type de consultation chez les enfants adressés pour hypotonie axiales C’est l’objectif de cette étude.

 

Objectif

Objectif principal

Amélioration du développement moteur dans les 2 groupes après 3 consultations d’ostéopathie ou de simulation.

Objectifs secondaires

  • Comparer l’amélioration du développement moteur dans les 2 groupes en fonction des groupes d’âge (4-12mois d’AC ; 12-18mois AC et 18-24 mois AC)
  • Comparer le développement moteur dans les groupes osteo et simulation
  • Evaluer le développement moteur dans le groupe simulation après 3 consultations d’ostéopathie additionnelles dans le groupe « simulation initiale »
  • Satisfaction parentale dans les 2 groupes

 

Contact :

Espace Broussais. 5, rue Broussais 75014 Paris

 

Pour prendre RDV contacter le secrétariat au 01 70 83 61 53

Pr Yannick AUJARD                           Dr Camille JUNG                   Roselyne LALAUZE-POL
Président du RSPP                              responsable CRC                    Présidente la SEROPP
TEL 0140032147                                  Centre Hospitalier Intercommunal           01 45 89 95 96
FAX 0140032470                                 Créteil                                           r.lalauze@wanadoo.fr

Législation et Ostéopathie Pédiatrique

Les décrets N° 2007-435 du 25 mars de 2007, relatifs aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie sont clairs quant à la pratique de l’ostéopathie périnatale et pédiatrique. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000462001

L’article 1 autorise l’ostéopathe à pratiquer des mobilisations et des manipulations.

L’article 3 limite l’exercice et prévoit une attestation médicale de non contre-indications autorisant l’ostéopathe à pratiquer des manipulations chez l’enfant de moins de 6 mois.

Le Pr. Joël Moret-Bailly, Professeur des Universités, Professeur de Droit de la santé (…)  dans l’article : « L’ostéopathie : Profession de santé ou activité de soins ? Revue de droit sanitaire et social, n°2, 2009, 290-300 » en fait une analyse très claire :
Les mobilisations sont autoriséeshttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01571113/document

Depuis 2012, les règles de bonnes pratiques de la SEROPP préconisent des techniques basées sur des mobilisations respectueuses et adaptées au développement de l’enfant. Chaque année, lors du renouvellement d’adhésion, les membres de la SEROPP attestent suivre ces règles.

Dans l’annexe 1 de l’ Arrêté du 12.12.14 relatif à la formation en ostéopathie (JORF n°0289 du 14.12.14) les manipulations et mobilisations y sont définies

Réponse de la SEROPP à l’article de franceinfo

la recherche en OPP est cruciale. Il ne faut pas confondre manipulation et mobilisation.

A la SEROPP, nous venons d’être alertés par plusieurs de nos membres au sujet d’un article, publié le 9 mars 2019, sur le site de franceinfo intitulé :
« Dangereuse, efficace, sans effet ? L’ostéopathie sur les nourrissons, une pratique qui divise ». L’article de franceinfo, largement repris et diffusé par les réseaux sociaux, faisait lui-même suite à la diffusion, sur France 5 en février, d’un reportage dans l’émission « La Maison des maternelles », montrant l’intervention d’ostéopathes à la maternité du centre hospitalier de Grasse (Alpes-Maritimes) … Lire la suite

Dépliant « Bébé est arrivé »

Les nouveaux dépliants sont arrivés ! Nouvelles photos pour soulever et porter bébé… Le but de ce dépliant est d’offrir aux parents et professionnels de la petite enfance un aperçu de l’accompagnement qui peut être fait pour le bon développement postural du bébé de la naissance jusqu’à la marche.

Je commande en ligne

La SEROPP est devenue membre de l’Osteopathic International Alliance (OIA) en décembre 2017.

Elle est la première et à ce jour la seule association d’ostéopathie périnatale et pédiatrique (OPP) au monde admise au sein de cette organisation qui a entre autres buts celui de promouvoir l’excellence dans l’enseignement, la recherche et la prestation des soins en ostéopathie.

La SEROPP contribue ainsi  solidairement à œuvrer pour le développement international d’une ostéopathie, et notamment d’une OPP, de haut niveau de qualité, d’efficacité et de sécurité, dans le cadre d’une éthique appropriée, avec nos partenaires du monde entier.

En janvier 2018, le conseil exécutif de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé d’admettre l’OIA dans ses relations officielles avec l’OMS. http://oialliance.org/

Vaccination & autisme

Pas de lien entre vaccination ROR et autisme selon une étude de cohorte nationale danoise : consulter

Maltraitance chez l’enfant : repérage et conduite à tenir

Plus de 80 % des mauvais traitements sur un enfant sont infligés au sein de la famille. La maltraitance est caractérisée par son début précoce et sa chronicité…
HAS – Lire la suite

Rapport dyslexie

La dyslexie une Fatalité ?!  Toujours… pour la très grande majorité des enfants DYS. Mais des frémissements peuvent nous faire espérer une prise en compte à moyen terme. : consulter

ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE

L’analyse de la base du crâne dans les premières années de vie, une approche complémentaire du diagnostic et du traitement des classes II et III. En savoir +