Une nouvelle présidente pour la SEROPP

Séverine LAMBERT, ostéopathe D.O., a été élue présidente de la Société Européenne de Recherche en Ostéopathie Périnatale et Pédiatrique (SEROPP). Elle succède à Roselyne LALAUZE-POL, ostéopathe D.O., PhD en neurosciences et fondatrice de l’association.

Renforcer et ouvrir

Séverine LAMBERT collabore activement avec Roselyne LALAUZE-POL au développement de l’ostéopathie périnatale et pédiatrique (OPP) depuis 2004 et a notamment fondé la SEROPP en 2007 avec elle.

La nouvelle présidente souhaite continuer à développer la SEROPP et à en faire un acteur majeur de la recherche en OPP. Durant son mandat, elle entend également renforcer la collaboration entre les différents acteurs du domaine de l’OPP, en insufflant une énergie nouvelle et en initiant de nouveaux projets de communication.

« Je tenais à remercier Roselyne LALAUZE-POL pour toutes ces années de collaboration, pour son énergie inépuisable et son acharnement à prôner les valeurs de qualité, d’efficacité, de sécurité et d’éthique en OPP et ceci bien avant la création de la SEROPP. J’aurais bien sûr à cœur de les faire perdurer. Nos enjeux futurs reposent notamment sur l’accroissement de la notoriété de la SEROPP, sur le développement d’une commission scientifique active et sur une adhésion plus importante des acteurs de la périnatalité et de la pédiatrie. »

« Pour répondre à ces objectifs, nous avons décidé d’étoffer le bureau afin de gagner en compétences et, aussi, en efficacité. Le but de l’équipe, aujourd’hui constituée de sept personnes, est d’accroitre la concertation entre praticiens pour une réelle prise en charge pluridisciplinaire » (Séverine LAMBERT, nouvelle présidente de la SEROPP).

Un engagement majeur depuis 2007

A l’issue du passage de relais de la présidence, effectué pendant l’assemblée générale ordinaire -organisée à la Maison de la Chimie à Paris le 20 novembre-, les membres de la SEROPP, plusieurs partenaires et amis sont venus saluer le départ de Roselyne LALAUZE-POL. Cet événement a rappelé à tous l’engagement majeur et la détermination sans faille de la fondatrice de l’association.

Parmi les objectifs initiaux de la SEROPP figuraient la défense d’une OPP de qualité et l’intégration de ses adhérents dans le paysage de la pédiatrie et de la périnatalité. Grâce à l’énergie de sa première présidente, sept symposiums réunissant des professionnels de haut niveau de la pédiatrie et de la périnatalité ont pu être organisés, permettant à la SEROPP de devenir la première association d’OPP au monde à être admise au sein de l’Osteopathic International Alliance, association ostéopathique reconnue elle-même par l’OMS dans ses relations officielles. Plus récemment, la SEROPP a été partie prenante dans l’élaboration d’une recommandation de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé (fiche mémo « Prévention des déformations crâniennes positionnelles et mort inattendue du nourrisson »).

« Avec le passage de témoin lors de notre assemblée générale, Séverine LAMBERT devient la présidente de la SEROPP avec une très belle équipe pour la seconder. Restant proche du bureau, je prendrai la responsabilité de la commission recherche. La SEROPP va continuer sa belle route de l’OPP tant en recherche que pour l’éthique de la prise en charge des enfants et de leurs mamans » (Roselyne LALAUZE-POL, présidente sortante de la SEROPP).

A propos de la seropp

Créée en 2007, l’association a pour but la promotion de la qualité, de l’efficacité et d’un niveau de sécurité optimal des soins en ostéopathie périnatale et pédiatrique. Avec le soutien d’un comité scientifique, elle participe à l’élaboration et au financement de protocoles de recherche en OPP. La SEROPP vise également au rassemblement et à la concertation de tous les praticiens référents dans le domaine de la périnatalité et de la pédiatrie qu’ils soient ou non ostéopathes. Elle contribue par ailleurs à l’information des professionnels de santé, des institutions sanitaires et du public sur l’intérêt de l’OPP.

Bronchiolite

Cette année les indicateurs montrent un démarrage plus rapide et plus précoce de la circulation du virus de la bronchiolite par rapport aux années précédentes et la région francilienne est passée en phase épidémique le 14 octobre dernier. L’Agence se mobilise pour y faire face notamment en relayant les messages de prévention et le rappel des gestes barrières auprès de l’entourage des nourrissons.
Lire la suite (…)

Source : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/bronchiolite-3

Hiver 2021 : Protégez votre enfant des infections virales

Epidémie d’infections virales hivernales 2021 : les parents doivent protéger leurs nourrissons

La crise sanitaire du COVID nous a démontré l’hiver dernier que les mesures barrières appliquées par les adultes protégeaient efficacement les jeunes enfants des virus de l’hiver. Cette année encore, les jeunes parents peuvent limiter efficacement le risque d’infection virale des plus jeunes en appliquant quelques mesures simples durant les premiers mois de la vie et ce dès la sortie de la maternité :

• Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades, pas de bisous ni de passage de bras en bras, pas de visite par des jeunes enfants avant l’âge de 3 mois
• Se laver les mains (ou solution Hydro Alcoolique) avant et après la manipulation du bébé
• Porter soi-même un masque en cas de rhume, de toux ou de fièvre
• Si le reste de la fratrie présente des symptômes d’infection virale, les tenir à l’écart du bébé à la phase aiguë de l’infection
• Les réunions de familles, la fréquentation de lieux publics comme les supermarchés, les restaurants et transports en commun doivent être différés à un âge où l’infection virale sera mieux tolérée (après 3 mois)
• Eviter l’entrée en collectivité avant 3 mois, ne pas confier son enfant en collectivité les jours où il présente des symptômes d’infection virale
• Prévoir ses premières vaccinations sans retard afin qu’il soit protégé au plus vite
• Être soi-même à jour de ses vaccinations contre la coqueluche, se faire vacciner contre la grippe (idéalement pendant la grossesse en saison épidémique)

En cas d’apparition des premiers symptômes de bronchiolite qui sont la toux, la fièvre, l’obstruction du nez et parfois une gêne respiratoire, seuls les enfants de moins de 2 mois doivent consulter aux urgences car il est plus souvent recommandé de les hospitaliser quelques heures ou quelques jours pour surveillance et traitement des symptômes. En l’absence de signe de gravité (modification du comportement, enfant mou, prises alimentaires inférieures à la moitié des rations habituelles sur 3 repas consécutifs, respiration très rapide ou très lente ou irrégulière, coloration bleutée des lèvres ou des extrémités), les autres enfants doivent en priorité consulter leur pédiatre ou leur médecin généraliste de manière à ne pas attendre plusieurs heures dans des urgences surchargées ni saturer les soins d’urgences qui doivent rester disponibles pour les cas les plus graves. En cas de doute, un appel au 15 ou 112 peut aider les parents dans le choix de la consultation.

Dans l’immense majorité des cas, le traitement qui consiste avant tout à désobstruer le nez (par une technique que les soignants expliquent aux parents et reprise en dessins par la HAS) et à fractionner les repas est efficace en 8 à 10 jours car la toux persiste souvent longtemps. La kinésithérapie respiratoire n’est pas recommandée par la HAS depuis 2019, les bronchodilatateurs et les corticoïdes sont sans effets et les antitussifs contre indiqués. Les antibiotiques sont inutiles en cas de bronchiolite sans surinfection (otite ou pneumonie). L’exposition à la fumée de cigarette est un facteur d’aggravation potentielle. Il faut savoir être patient et organiser avec son médecin la surveillance et la convalescence des enfants au domicile en attendant la guérison sans multiplier les consultations médicales.

Pr Christèle Gras-Le Guen
Présidente de la Société Française de Pédiatrie (SFP)
Pr Romain Basmaci,
Secrétaire général de la Société Française de Pédiatrie (SFP)
Pr François Angoulvant
Président du Groupe Francophone de Réanimation et d’Urgences Pédiatriques (GFRUP)
Pr Robert Cohen
Président du Conseil National Professionnel de Pédiatrie (CNPP)
Président du Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP)
Dr Fabienne Kochert
Présidente de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA)

MOOC : ENDOMETRIOSE : L’AFFAIRE DE TOUS

La pédagogie numérique au service de la santé : 2 objectifs
Contribuer à la formation des professionnels ; sensibiliser le grand public

En savoir + : https://pns-mooc.com/fr/mooc/19/presentation

Assemblées générales

Les assemblées générales extraordinaire et ordinaire se tiendront :

le Samedi 20 novembre 2021
Maison de la Chimie
28 rue St Dominique à Paris 7ème
de 9h à 12h.

 

Ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire 2021

  • Modifications des statuts

 

Ordre du Jour de l’assemblée générale ordinaire 2020

  • Rapport moral de la présidente
  • Rapport moral de la secrétaire générale
  • Rapport financier de la trésorière
  • Présentation des nouveaux membres du bureau 2020 : Claire Brossard, Camille Perrolet, Stéphanie Cocardon Mary
  • Discussion : débriefing symposium 2021
  • Élection des membres du bureau

 

Tous les membres actifs et associés sont invités à nous retrouver ; seuls les membres actifs pourront participer aux votes.

Mme Roselyne Lalauze-Pol, Ph.D en neurosciences, présidente et co fondatrice de la SEROPP quittant le bureau, un lunch de départ sera organisé auquel vous êtes cordialement invité après les AGE et AGO à partir de 12h30. Merci de nous confirmer votre présence  https://doodle.com/poll/q3eatffxfu4hwfr8?utm_source=poll&utm_medium=link

avant le 12 novembre 2021.

Nouvelles recommandations sur la diversification alimentaire des tout-petits

Santé publique France accompagne les parents pour prendre en main les nouvelles recommandations sur la diversification alimentaire des tout-petits

Santé publique France dévoile aujourd’hui les nouvelles recommandations sur la diversification alimentaire pour les enfants de 4 mois à 3 ans. Afin d’accompagner au mieux les futurs et nouveaux parents ainsi que les professionnels de santé et de la petite enfance et permettre une bonne appropriation de ces nouvelles recommandations alimentaires, Santé publique France propose, à travers une campagne d’information, des outils pratiques et des contenus pédagogiques et accessibles au plus grand nombre.

En savoir +

Source : santepubliquefrance.fr/

Osteopathic Medicine for the Paediatric Population

Dear colleague,
Don’t miss the event !
The 2nd part of the scientific congress « Osteopathic Medicine for the Paediatric Population » takes place on Saturday 23 October 2021.
We invite you to participate in 4 of the 10 different workshops, led by international experts.
Take a look at our webpage to see in which workshops there are still places. It is necessary to register even if you attended the online congress in april.

Do not hesitate anymore, register now !
Hope to see you in Leuven (BE).

COVID-19 et vaccins à ARN m : Quels effets sur les femmes enceintes ?

Si certains se posent des questions sur l’innocuité de la vaccination des femmes enceintes contre la COVID-19, les résultats de cette étude devraient les rassurer.

L’administration du vaccin a été vérifiée dans les dossiers de vaccination dans le Département de la Santé de l’Etat de New York. Seules ont été incluses les femmes ayant reçu au moins une dose du vaccin à ARN m pendant la grossesse. Au total, 424 femmes ont reçu la vaccination. Elles étaient 348 à avoir reçu les deux doses (82,1%) et 76 une seule dose (17,9%). La vaccination a été initiée au premier trimestre pour 29,2% des femmes, au deuxième pour 45,5% et au troisième pour 25,2%. (…)

Lire la suite de l’article…

Source : https://paroledesagesfemmes.com/

La prise en charge des grands syndromes cranio-maxillo-faciaux en ostéopathie pédiatrique

La SEROPP vous informe que la thèse du Dr Roselyne Lalauze-Pol Ph D en neurosciences – Ostépathe DO
« La prise en charge des grands syndromes cranio-maxillo-faciaux en ostéopathie pédiatrique » est accessible en ligne sur  http://www.theses.fr/2020UPSLP059

Bonne lecture