Une nouvelle présidente pour la SEROPP

Séverine LAMBERT, ostéopathe D.O., a été élue présidente de la Société Européenne de Recherche en Ostéopathie Périnatale et Pédiatrique (SEROPP). Elle succède à Roselyne LALAUZE-POL, ostéopathe D.O., PhD en neurosciences et fondatrice de l’association.

Renforcer et ouvrir

Séverine LAMBERT collabore activement avec Roselyne LALAUZE-POL au développement de l’ostéopathie périnatale et pédiatrique (OPP) depuis 2004 et a notamment fondé la SEROPP en 2007 avec elle.

La nouvelle présidente souhaite continuer à développer la SEROPP et à en faire un acteur majeur de la recherche en OPP. Durant son mandat, elle entend également renforcer la collaboration entre les différents acteurs du domaine de l’OPP, en insufflant une énergie nouvelle et en initiant de nouveaux projets de communication.

« Je tenais à remercier Roselyne LALAUZE-POL pour toutes ces années de collaboration, pour son énergie inépuisable et son acharnement à prôner les valeurs de qualité, d’efficacité, de sécurité et d’éthique en OPP et ceci bien avant la création de la SEROPP. J’aurais bien sûr à cœur de les faire perdurer. Nos enjeux futurs reposent notamment sur l’accroissement de la notoriété de la SEROPP, sur le développement d’une commission scientifique active et sur une adhésion plus importante des acteurs de la périnatalité et de la pédiatrie. »

« Pour répondre à ces objectifs, nous avons décidé d’étoffer le bureau afin de gagner en compétences et, aussi, en efficacité. Le but de l’équipe, aujourd’hui constituée de sept personnes, est d’accroitre la concertation entre praticiens pour une réelle prise en charge pluridisciplinaire » (Séverine LAMBERT, nouvelle présidente de la SEROPP).

Un engagement majeur depuis 2007

A l’issue du passage de relais de la présidence, effectué pendant l’assemblée générale ordinaire -organisée à la Maison de la Chimie à Paris le 20 novembre-, les membres de la SEROPP, plusieurs partenaires et amis sont venus saluer le départ de Roselyne LALAUZE-POL. Cet événement a rappelé à tous l’engagement majeur et la détermination sans faille de la fondatrice de l’association.

Parmi les objectifs initiaux de la SEROPP figuraient la défense d’une OPP de qualité et l’intégration de ses adhérents dans le paysage de la pédiatrie et de la périnatalité. Grâce à l’énergie de sa première présidente, sept symposiums réunissant des professionnels de haut niveau de la pédiatrie et de la périnatalité ont pu être organisés, permettant à la SEROPP de devenir la première association d’OPP au monde à être admise au sein de l’Osteopathic International Alliance, association ostéopathique reconnue elle-même par l’OMS dans ses relations officielles. Plus récemment, la SEROPP a été partie prenante dans l’élaboration d’une recommandation de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé (fiche mémo « Prévention des déformations crâniennes positionnelles et mort inattendue du nourrisson »).

« Avec le passage de témoin lors de notre assemblée générale, Séverine LAMBERT devient la présidente de la SEROPP avec une très belle équipe pour la seconder. Restant proche du bureau, je prendrai la responsabilité de la commission recherche. La SEROPP va continuer sa belle route de l’OPP tant en recherche que pour l’éthique de la prise en charge des enfants et de leurs mamans » (Roselyne LALAUZE-POL, présidente sortante de la SEROPP).

A propos de la seropp

Créée en 2007, l’association a pour but la promotion de la qualité, de l’efficacité et d’un niveau de sécurité optimal des soins en ostéopathie périnatale et pédiatrique. Avec le soutien d’un comité scientifique, elle participe à l’élaboration et au financement de protocoles de recherche en OPP. La SEROPP vise également au rassemblement et à la concertation de tous les praticiens référents dans le domaine de la périnatalité et de la pédiatrie qu’ils soient ou non ostéopathes. Elle contribue par ailleurs à l’information des professionnels de santé, des institutions sanitaires et du public sur l’intérêt de l’OPP.

MOOC : ENDOMETRIOSE : L’AFFAIRE DE TOUS

La pédagogie numérique au service de la santé : 2 objectifs
Contribuer à la formation des professionnels ; sensibiliser le grand public

En savoir + : https://pns-mooc.com/fr/mooc/19/presentation

Assemblées générales

Les assemblées générales extraordinaire et ordinaire se tiendront :

le Samedi 20 novembre 2021
Maison de la Chimie
28 rue St Dominique à Paris 7ème
de 9h à 12h.

 

Ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire 2021

  • Modifications des statuts

 

Ordre du Jour de l’assemblée générale ordinaire 2020

  • Rapport moral de la présidente
  • Rapport moral de la secrétaire générale
  • Rapport financier de la trésorière
  • Présentation des nouveaux membres du bureau 2020 : Claire Brossard, Camille Perrolet, Stéphanie Cocardon Mary
  • Discussion : débriefing symposium 2021
  • Élection des membres du bureau

 

Tous les membres actifs et associés sont invités à nous retrouver ; seuls les membres actifs pourront participer aux votes.

Mme Roselyne Lalauze-Pol, Ph.D en neurosciences, présidente et co fondatrice de la SEROPP quittant le bureau, un lunch de départ sera organisé auquel vous êtes cordialement invité après les AGE et AGO à partir de 12h30. Merci de nous confirmer votre présence  https://doodle.com/poll/q3eatffxfu4hwfr8?utm_source=poll&utm_medium=link

avant le 12 novembre 2021.

La prise en charge des grands syndromes cranio-maxillo-faciaux en ostéopathie pédiatrique

La SEROPP vous informe que la thèse du Dr Roselyne Lalauze-Pol Ph D en neurosciences – Ostépathe DO
« La prise en charge des grands syndromes cranio-maxillo-faciaux en ostéopathie pédiatrique » est accessible en ligne sur  http://www.theses.fr/2020UPSLP059

Bonne lecture

Le port du masque par les professionnels de la petite enfance

QUEL IMPACT SUR LES ENFANTS ? A QUELS SIGNES DOIT-ON RESTER VIGILANTS ?

il ne s’agit pas d’être pour ou contre le masque mais de trouver des solutions pour concilier les gestes qui nous protègent contre le virus et les conditions essentielles au bon développement cognitivosocial des enfants. On ne doit pas avoir à choisir entre la peste et le choléra ! Le port du masque et les gestes barrières ne doivent jamais freiner ces apprentissages.
Il faut intelligemment combiner les deux.
Nous souhaitons alerter les professionnels de la petite enfance sur les périodes critiques du cerveau au cours desquelles s’acquièrent des compétences essentielles pour vivre en société. L’ensemble de nos arguments reposent sur des recherches scientifiques récentes. (…)

Lire la suite

Plagiocéphalie et retard de développement

Voici deux études récentes sur le développement moteur et les déformations crâniennes positionnelles :

Etude HYPOSTEO

Après un arrêt l’étude HYPOSTEO reprend.

Repérage des femmes victimes de violences au sein du couple

Quels sont les objectifs de cette recommandation ?

  • renforcer l’implication des professionnels de santé dans la lutte contre les violences faites aux femmes
  • favoriser le repérage des femmes victimes de violences au sein du couple
  • faciliter la coordination entre professionnels concernés

 

À qui s’adresse cette recommandation ?

Tous les professionnels de santé sont concernés dans leur pratique.

  • Ces recommandations s’adressent plus particulièrement aux professionnels de santé intervenant en premier recours ou dans le cadre de la prévention : médecin généraliste, médecin urgentiste, pédiatre, gynécologue médical, gynécologue obstétricien, psychiatre, médecin du travail, sage-femme, infirmier(e) des urgences et libéral(e), infirmier(e) puériculteur(trice), chirurgien-dentiste, masseur kinésithérapeute.
  • Autres professionnels de santé concernés par le thème et partenaires d’autres secteurs associés aux professionnels de santé : médecin en UMJ, médecin des conseils départementaux et en particulier médecin de PMI et référent protection de l’enfance, psychologue, pharmacien(ne), conseiller(e) conjugal(e) des CPEF, assistant(e) social(e), travailleur social et professionnel travaillant en lien avec les professionnels susnommés (aide-soignant(e), auxiliaire de puériculture, secrétaire médical(e), etc.).

 

Données épidémiologiques

Toutes les femmes, quel que soit leur statut socio-économique, leur âge, leur orientation sexuelle, leur état de santé, leur handicap peuvent être concernées.

  • En moyenne en France, 219 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, au cours d’une année
  • Seulement 19 % de ces victimes déclarent avoir déposé une plainte auprès de l’autorité (gendarmerie ou commissariat de police) à la suite de ces violences
  • En 2018, 121 femmes ont été tuées dans un contexte de violences au sein du couple
  • Vingt et un enfants mineurs sont décédés, ont été tués cette même année, sur fond de conflit conjugal
  • Les femmes restent les premières victimes de violences conjugales, mais il faut rappeler que les hommes peuvent aussi être victimes de ces violences

Lire la suite…

La saga des « freins buccaux restrictifs » chez l’enfant allaité

S’appuyer sur les connaissances scientifiques pour éviter des interventions inutiles Gisèle Gremmo-Féger*
Résumé :
Depuis une bonne dizaine d’années, on observe une augmentation inquiétante des diagnostics de freins de langue courts ou de freins de lèvre et des demandes d’interventions de sections de ces freins chez les enfants allaités. Cette situation s’est installée après l’introduction du concept de frein de langue postérieur. Cet article est une mise au point concernant les préoccupations et connaissances actuelles sur le sujet des freins buccaux et de l’allaitement. La compréhension des mécanismes de la succion au sein, de nouvelles données anatomiques et des conférences des consensus apportent un
éclairage contribuant à adopter une approche raisonnée de cette problématique. Il n’y a pas de lien formellement établi entre un score de frein de langue court et des difficultés d’allaitement. Avant de recourir à une frénotomie, il est indispensable de procéder à une évaluation méthodique et rigoureuse du couple mère-enfant et de la conduite pratique de l’allaitement.

Lire la suite…